Gérard_Bailly - Copie

Récemment, Gérard BAILLY nous a fait son “cinéma agricole” au conseil général en fustigeant une mesure prise en faveur des agriculteurs : “une subvention pour l’acquisition de chiens Patou”. Au contraire, l’on ne peut qu’approuver une telle mesure qui vise à protéger les troupeaux de moutons jurassiens (très peu nombreux au demeurant).

Patous enfants

Devant l’attitude du sénateur, on croit rêver et on ne comprend pas du tout son raisonnement dans la mesure où il s’est toujours montré très hostile au lynx qu’il considère comme un grand prédateur.

Un agriculteur qui fustige une aide à la protection des troupeaux, c’est ce que l’on appelle se prendre les pieds dans le tapis et ce n’est pas la première fois. C’est vrai qu’à 72 ans, on a plus la même vivacité qu’à 20 ans.

Carton rouge3

De plus, il ose nous sortir un article de presse qui fait état de l’agressivité des chiens Patou envers les promeneurs. Il a une nouvelle fois perdu l’occasion de se taire. S’il avait lu attentivement l'étude très sérieuse menée sur ce sujet et que je vous conseille de lire, il se serait aperçu que 94% des promeneurs n’ont pas peur des chiens Patou.

Pire, il oublie de nous dire que dans son village d’UXELLES, il a toujours laissé divaguer ses chiens de type “Beauceron”, au mépris de la loi et sans se soucier le moins du monde de la sécurité des touristes de RelaiSoleil qui se promènent. D’ailleurs, d’autres chiens de sa famille font de même. L’errance des chiens BAILLY n’a pas été sans poser quelques problèmes y compris d’hygiène puisqu’ils nous laissent régulièrement de bons souvenirs “odorants et trébuchants” dans nos jardins.

Il est vrai que le maire Pierre SIMANDRE lui mange dans la main et n’ose pas faire appliquer la loi concernant les chiens errants de son trop célèbre adjoint.

Enfin, quand Gérard BAILLY nous dit qu’il préfère attirer des touristes, c’est peut-être en leur faisant payer le parking des cascades du Hérisson qu’il compte le faire !