jeunes agriculteurs

Uxelles - Copie (1)

Nous poursuivons l'étude du dossier Gérard BAILLY (sénateur-agriculteur) / Gaël ROUX (jeune agriculteur) avec ce deuxième épisode.

Rappelons que le sénateur, avec la complicité  de son maire "godillot" Pierre SIMANDRE, s'oppose à la prise à bail de terrains communaux d'UXELLES par un jeune agriculteur qui cherche des terres pour s'installer.

Le maire a même refusé de signer le reçu apporté par le jeune agriculteur en personne qui notifiait règlementairement à la commune qu'il allait formuler une demande de prise à bail de certains terrains communaux. Un refus de service public est un signe, s'il en était besoin, que BAILLY tire toujours les ficelles (les cordes) et que le maire Pierre SIMANDRE n'a pas la neutralité que sa fonction lui impose. Ce dernier est en fait le maire d'une commune "bananière".

Le plus scandaleux de l'affaire, et Gérard BAILLY a la mémoire courte, c'est que lorsque son petit-fils Augustin s'est installé récemment comme jeune agriculteur à UXELLES, le sénateur n'avait pas d'états d'âme pour "récupérer" des terrains sur des communes voisines dont quelques uns proches de ceux du futur GAEC.

Capture 20130515-152609

Le GAEC BAILLY a même refusé un échange intelligent de terrains proposé par le jeune agriculteur en espérant raffler toute la mise : "le beurre et l'agent du beurre".

Cette attitude est d'autant plus scandaleuse lorsque l'on sait que ce dossier concerne des terrains situés sur la communauté de communes du Pays des Lacs dont le sénateur devrait être un président impartial.

Une question se pose désormais : que vont faire la DDT 39 (1) et le préfet vis-à-vis du GAEC BAILLY qui "squatte" illégalement les terrains uxellois (2) que Gaël ROUX a le droit d'exploiter jusqu'en octobre 2013 ?

J'ose espérer que force restera à la loi et que les occupants illégaux quitteront les lieux de gré ou de force.

Il se confirme bien, et nous le savions déjà depuis longtemps, que lorsqu'il s'agit de ses intérêts "claniques", Gérard BAILLY est prêt à tout. C'est d'ailleurs ce qu'ont bien compris certains commentateurs de ce blog que je remercie au passage pour leurs témoignages qui rendent service à tous les futurs jeunes agriculteurs jurassiens.

Dossier à suivre avec d'autres épisodes bien sûr.

(1) Qui a été avisée de cette situation illégale

(2) En en tirant des revenus d'ailleurs (pâturage de chevaux)