Logo Dole-Jura

Gaspillage-argent-public

La folie des grandeurs du président du conseil général s'aggrave. En effet, les compagnies aériennes (Ryanair et ses filiales en particulier) bénéficiaires de l'aéroport, vont continuer de "siphonner" allègrement les poches des jurassiens via le budget du conseil général.

Après les 900 000 € accordés dans le cadre du budget primitif de 2013 au titre de leur accompagnement commercial, c'est 700 000 € supplémentaires en fonctionnement qui seront soumis au vote des élus lors de la séance du 07 juin 2013.

Le président va argumenter sur le fait qu'il considère (à tort) que l'aéroport, compte tenu de l'augmentation de sa fréquentation, est un outil important de développement économique.

En 2012, la répartition du trafic passagers par compagnies a été la suivante :

  • Ryanair 67% du trafic (23 293 passagers)
  • DanubeWings 15% du trafic (5 663 passagers). NICE (12,39% du trafic total) - BASTIA (2% du trafic total) - CAMBRIDGE (0,72% du trafic total)
  • Tunisair 15% du trafic (5 629 passagers dont 1 045 en transit)

Perny avion

De nouvelles dépenses irresponsables lorsque l'on lira le rapport 2012 du délégataire dans lequel on découvrira probablement que l'augmentation du trafic 2012 qui a été multiplié par 6,5 n'aura entraîné qu'une augmentation de 1,5 du chiffre d'affaires. Ce qui veut dire que le déficit de l'aéroport s'est encore creusé et que le trou (gouffre) est financé par le conseil général, les dépenses étant très nettement supérieures aux recettes.

L'année 2013 ne connaîtra certainement pas les 83 000 passagers annoncés. Tout au plus des chiffres identiques à ceux de 2012. Les 9 154 passagers du 1er trimestre le montrent. Le soufflé va très rapidement retomber. 

D'autre part, en plus, 500 000 € de crédits seront présentés au titre de l'investissement sur l'aéroport afin de le mettre aux normes préconisées par les services de l'Avion Civile (un puits sans fond) : rallongement de la rampe d'approche, balisage de la piste, marquage au sol, achat d'un véhicule ...).

Début 2014, il faudra aussi renouveler le véhicule incendie atteint par la limite d'âge pour un coût de 600 000 €

Quand BAILLY nous disait qu'il n'y avait pas d'investissements à prévoir !

Encore mieux, le président "mégalo", envisagerait d'agrandir l'aérogare (qui avait déjà fait récemment l'objet de travaux) pour une autorisation de programme de 5 millions d'euros. Il est en effet envisagé la construction d'un nouvel aérogare de départ capable de traiter 200 passagers/heure avec 2 vols simultanés. ROISSY n'a qu'à bien se tenir !

Aux dernières nouvelles Christophe PERNY serait cependant sur le point de retirer ce dernier point du rapport. Vous trouverez ci-dessous une esquisse du projet pernypharonique envisagé.

Nouvel aérogare

Nous verrons le 07 juin 2013 les élus véritablement courageux et responsables qui auront le cran de voter contre ces crédits qui ne font que "plomber les comptes" de la collectivité territoriale dont ils sont pourtant les gestionnaires. Jean-Marie SERMIER ne pourra pas cette fois-ci se contenter de "blablater" en disant qu'il est contre tout en votant pour.

Une séance du conseil général que je suivrai bien sûr en direct, mais au soleil, sur JuraWeb TV. Je vous invite à faire de même (si votre débit internet est suffisant).